Qu’est-ce que le trading de CFD ?

Le trading des contrats sur différence, ou CFD, est un moyen de spéculer sur les marchés financiers qui ne nécessite pas l’achat et la vente d’actifs sous-jacents. Découvrez dans cet article ce qu’il faut savoir pour commencer le trading de CFD, ainsi que l’utilisation de l’effet de levier qui requiert une attention particulière.

Fonctionnement du trading des CFD

Ce qu’il faut comprendre avec le trading de CFD, c’est que l’on n’achète ni ne vend l’actif sous-jacent, qui peut être par exemple une action physique ou une marchandise. On achète ou vend un certain nombre de parts pour un instrument financier donné, en visant soit une hausse, soit une baisse du marché. Les CFDs existent sur un très large éventail de marchés mondiaux et couvrent les actions classiques, les devises, les indices boursiers, les matières premières et les bons du trésor.

A découvrir également : Quel est le prix de l'iPhone 8 ?

Le principe est alors le suivant : on gagne des multiples du nombre d’unités CFD que l’on a achetées ou vendues pour chaque point où le prix de l’instrument se déplace en notre faveur. De la même façon, les pertes sont calculées pour chaque point où le prix se déplace contre nous.

Quand on négocie des CFDs, on paye le spread, c’est-à-dire la différence entre le prix d’achat et le prix de vente d’un actif donné.

A voir aussi : Comment utiliser Chromecast ?

Le trading de CFD et l’effet de levier

Le trading de CFD est un trading à utilisation de l’effet de levier, ce qui implique que l’on peut s’exposer à une position importante sans avoir à engager le coût total initialement. Là où une transaction standard nous obligerait à avancer le coût total des actions que nous souhaitons acheter, l’utilisation d’un contrat pour la différence nous permet d’avancer qu’une somme minimale, environ 5 % du coût total de nos actions.

Il est important de noter que si l’effet de levier permet de mieux répartir son capital, il est important de garder à l’esprit que le profit ou la perte est toujours calculé sur la taille totale de la position. Donc la différence entre le moment où l’on a ouvert la transaction et le moment où nous l’avons fermée. Les pertes peuvent donc être, elles aussi, considérablement amplifiées par rapport aux dépenses initiales et ainsi dépasser les dépôts. Il est donc primordial de faire attention au ratio de levier et de s’assurer que l’on négocie selon nos moyens.

Show Buttons
Hide Buttons